Jean CLAIR

de l’Académie française,

Né à Constantinople (Turquie), le 28 août 1764. Il fut officier, poète, auteur dramatique ; il est l’auteur de Chant du Départ, et sa meilleure tragédie est Charles IX qui eut un grand succès en 1789. Membre de la Convention et de toutes les législatures de 1792 à 1802, il appuya la proposition de Lakanal et Daunou, du 9 octobre 1794, d'affecter une somme de trois cent mille livres à des secours aux gens de lettres, savants et artistes et fit un rapport sur la création de l'Institut. Nommé par le Directoire dans la section de poésie le 20 novembre 1795, l'organisation de 1803 le plaça dans la deuxième classe où il occupa le fauteuil de l'abbé Barthélemy. À la séance solennelle de l'inauguration de l'Institut, il donna lecture d'une poésie. Il fut de ceux qui firent une opposition modérée à Napoléon. Arnault et Daunou ont publié des notices sur Marie-Joseph Chénier. Mort le 10 janvier 1811.

Émissions concernant Jean CLAIR