L’œuvre d’Alain Besançon : un puissant antidote à la sombre séduction des idéologies

L’historien revient sur son itinéraire intellectuel à l’occasion de la publication d’un recueil de ses essais par les Belles Lettres
Alain BESANÇON
Avec Alain BESANÇON
Membre de l'Académie des sciences morales et politiques
00:00 00:00

“Tout ce temps que j'ai passé sur l'histoire russe et le communisme soviétique, à l'étudier et à l'analyser, j'espère qu'il me sera compté à pénitence”, écrivait Alain Besançon dans son autobiographie Une Génération (1987). La publication, par les éditions des Belles Lettres, d’un recueil d’essais publié par l’historien de 1967 à 2015 (Contagions, mars 2018) permet de prendre la mesure de cette œuvre écrite pour comprendre pourquoi, à l’instar de tant de ses contemporains, il a été victime, après-guerre, de l’illusion communiste. Il ne faut toutefois pas s’y tromper : les quelque 1488 pages de ce volume dépassent le simple témoignage. En se plongeant dans le marxisme-léninisme, Alain Besançon a percé à jour la nature des idéologies dans lesquelles il diagnostique la résurgence d’un dérèglement intellectuel de nature gnostique. Loin d’être circonscrite à un espace ou une époque déterminée, ses écrits représentent donc un puissant antidote à la tentation, toujours renouvelée, de rejeter le monde tel qu’il est.

Cela peut vous intéresser